Compère Lapin

Auteur : Miss Sara Cone Bryant

- retour -

Un jour que compère Lapin s'amusait à sauter sur le sable lorsqu’il vit l'Éléphant et la Baleine qui parlaient ensemble. Hop ! hop! hop! Compère Lapin s’arrêta et se tapit derrière un buisson afin de mieux entendre ce qu’ils avaient à se dire…
Vous ne le croirez sans doute pas mais ils étaient entrain de se faire des compliments.
- Oh! Compère Éléphant, disait la Baleine, c'est bien vous qui êtes le plus puissant des animaux qui vivent sur la terre, tandis que moi, je suis le plus puissant des animaux qui vivent dans la mer. Si vous le vouliez, nous pourrions nous associer et gouverner tous les autres animaux de la terre et de la mer. Pensez donc, personne ne pourrait alors nous résister.
- Fort bien, fort bien,
répondait le gros Compère Éléphant. Votre proposition m’enchante tout à fait.

Mais Compère Lapin, derrière son buisson n'avait pas du tout envie d'être gouverné par eux. Il s'en alla chercher une grosse, grosse corde, longue, très longue, puis il prit son gros tambour et le cacha dans les buissons. Alors, il marcha sur la plage jusqu'à ce qu'il rencontrât la Baleine.

- Oh! Commère Baleine, dit-il, vous qui êtes si forte, et je dirais même le plus fort de tous les animaux de la mer, rendez-moi donc un service. Ma vache s'est enfoncée dans la boue, à une demie lieue d'ici, et je ne parviens pas la retirer, mais vous, par contre, si forte et si obligeante, vous pourriez bien le faire !
La Baleine fut tellement flattée du compliment qu'elle accepta tout de suite.
- Et bien, dit Compère Lapin, je vais attacher à votre queue le bout de cette corde, et j'irai moi-même attacher l'autre bout à ma vache, et quand tout sera prêt, je battrai du tambour. Vous n'aurez qu'à tirer bien fort, car elle est enfoncée très profond dans la boue.
- Mouh ! dit la Baleine, allez seulement, je la retirerai bien, même si elle était enfoncée jusqu'aux cornes !
Compère Lapin attacha la corde autour de la Baleine, et sautant, hop! hop! hop ! Il alla alors trouver l'Éléphant.

- Oh! s'il vous plaît, puissant Compère Éléphant, dit-il, voudriez-vous me rendre un immense service ?
- Qu'est-ce que donc ? demanda l'Éléphant.
- Ma vache est enfoncée dans la vase, à une demie lieue d'ici, et je ne peux pas l'en retirer. Naturellement, pour vous, ce sera facile, puisque vous êtes si fort, et je dirais même me plus fort de tous les animaux de la terre. S’il vous plaît, je connais votre bon cœur.
- Certainement, certainement,
dit l'Éléphant avec condescendance, tout en balançant sa trompe.
- Alors, voilà, dit Compère Lapin, je vais attacher le bout de cette longue corde autour de votre trompe, et l'autre bout autour de ma vache et, aussitôt que, ce sera prêt, je battrai du tambour. Alors, vous tirerez, tirerez, tirerez, aussi fort que vous le pourrez.
- N'aie pas peur, dit Compère Éléphant, elle serait aussi grosse que vingt vaches que je la retirerais bien.
- J'en suis bien certain, dit Compère Lapin. Ne tirez seulement pas trop fort en commençant.
Il attacha solidement la corde autour de la trompe de l'Éléphant et courut se cacher dans les buissons. De là, il se mit à battre du tambour.

La Baleine commença à tirer sur la corde et l'Éléphant commença à tirer de même. La corde se tendit, se tendit, jusqu’à devenir toute raide.
- Voilà une vache remarquablement lourde, dit l'Éléphant, mais je l'aurai bien! Et il appuya ses pieds contre un arbre et donna une énorme secousse.
- Quelle affaire! dit la Baleine. Cette vache doit être au fond de la terre! Et elle tira de plus belle.

Chacun tirait de son côté, mais bientôt la Baleine se sentit entraînée vers la terre, parce qu’à chaque fois que l'Éléphant tirait sur la corde, il l'enroulait autour de sa trompe.
Elle fut tellement en colère de ne pas parvenir à sortir la vache de Compère Lapin qu'elle plongea dans l’océan, plouf! plouf! tête en avant, jusqu’au fond de la mer! La secousse fut si violente que les pieds de l'Éléphant furent arrachés de la terre, et qu’il glissa jusqu'au rivage. Il était terriblement en colère, et donna une telle secousse qu'il amena la Baleine hors de l'eau.
- Qui me tire ? mugit-elle.
- Qui me tire ? trompetta l'Éléphant.
Et chacun d'eux vit l'autre avec la corde enroulée autour de son corps.
- Je vous apprendrai à jouer à la vache! rugit l'Éléphant.
- Je vous apprendrai à vous moquer de moi! mugit la Baleine.
Ils se remirent à tirer, tirer, tirer, mais tout à coup, crrrrac! la corde se cassa, et voilà la Baleine rejetée dans la mer avec un grand plouf! et l'Éléphant sur le dos, les quatre pieds en l'air!

Ils furent si honteux l’un et l’autre qu'ils ne voulurent plus se parler, et leur beau projet demeura à l’état de projet. Seul, Compère Lapin rit de l’aventure et qui sait, si derrière son buisson, il ne rit pas encore aujourd’hui.

FIN

- retour -

La dernière mise à jour de ce site date du jeudi 29 janvier 2004